Qu’est-ce que le yin yoga ?

Le yin yoga est un yoga lent, où les postures (assises ou allongées) sont tenues entre 3 et 5 min.

Introspectif, méditatif, propice à l’apaisement des tensions, c’est aussi un yoga jeune : il est apparu dans les années 90, dans sa forme codifiée par Paul Grilley et Sarah Powers.

D’où vient le yin yoga ?

Le yin yoga puise ses racines dans le hatha yoga et le taoïsme.

  • Du hatha yoga, tu retrouveras certaines postures qui ressemblent à du hatha.

Les postures possèdent cependant un nom bien différent afin de souligner la manière yin de les pratiquer (recherche de juste tension, temps passé… on le verra plus loin dans les 3 principes fondamentaux du yin yoga).

Par exemple, uttanasana (flexion avant debout) devient dangling pose, ou le pendant.

dangling pose yin yoga
Dangling pose (le pendant) : la version yin de uttanasana
  • Du taoïsme, le yin yoga garde la philosophie.

Sans yang, il n’y a pas de yin, et vice versa. Tout est question d’équilibre entre des concepts opposés.

Le yang est associé au mouvement, l’action, la journée…

Le yin est associé à l’immobilité, l’inaction, la nuit…

Quelles sont les différences entre le yin yoga et les yogas plus yang ? (ashtanga, vinyasa…)

Yin yogaYang yoga
Temps longTemps court
Immobilité dans les posturesMouvement, liaison entre les postures
Cible les tissus profonds (fascias, tendons, ligaments…)Cible les muscles
Le moins d’engagements musculaires possibleAlliance d’engagement musculaire et de détente

Dans les formes de yoga yang, l’action et le mouvement sont prévalents.

Alors qu’en yin, c’est l’immobilité qui est recherchée.

Le yin yoga est-il un yoga doux ?

Pas forcément !

Souvent, j’ai noté un amalgame entre le yin yoga et un « yoga doux ».

Les postures qui se réalisent au sol peuvent donner une impression de facilité.

En réalité, rester immobile peut être particulièrement exigeant : accepter de ne pas « faire », lâcher prise, trouver une variante de la posture qui permet de s’étirer mais sans ressentir de douleurs…

C’est loin d’être si simple !

Quels sont les bienfaits du yin yoga ?

– Gestion du stress

Un des ingrédients de stress identifié est… un contrôle faible dans une situation.

Par exemple, tu es en retard pour un rendez-vous important et tu es bloquée dans les bouchons. Ou bien ton enfant est malade, et tu ne peux rien faire pour le soulager. Dans ces situations, la perte de contrôle contribue à augmenter le stress de la situation.

Que se passe-t-il en yin yoga ? On ne peut pas agir pendant les postures, on reste immobile et passif. Autrement dit, on apprend à être en dehors de notre zone de contrôle… et donc à gérer notre stress !

Physiologiquement, plusieurs postures activent notre système parasympathique, impliqué dans la diminution du stress.

– Gain en souplesse

par le travail d’étirement passif, le yin yoga permet un gain en souplesse progressif, améliore la mobilité et joue un rôle dans la prévention des blessures du corps.

En étirant progressivement les structures profondes (fascias, tendons, ligaments), il permet d’accroître la mobilité articulaire.

– Lâcher prise & prise de recul

Dans la pratique du yin yoga, les postures sont tenues longtemps (plusieurs minutes).

Ne rien « faire » c’est l’opportunité d’apprendre à lâcher prise, de regarder différemment les problèmes et challenges du quotidien et de se laisser surprendre.

Tu pourras être étonnée de ta capacité à imaginer de nouvelles solutions en étant privée de l’action)

– Régulation et gestion des émotions

Le yin yoga est ancré dans la philosophie taoïste.

Les émotions ont une place de choix dans la conception de la santé, elles sont prises en compte dans une conception holistique de la santé.

– Lutte contre l’ostéoporose

A l’heure actuelle (2021) où j’écris cet article, il n’y a pas d’études spécifiques concernant un lien significatif entre le yin yoga et l’amélioration de l’ostéoporose.

On trouve des études qui explorent le lien avec le hatha yoga, et elles se contredisent sur les bénéfices et risques.

Il a cependant été démontré depuis longtemps un lien positif entre un « stress » appliqué aux os (une posture de yoga par exemple) et une diminution de l’ostéoporose.

Est-ce que le yin yoga permet de lutter contre l’ostéoporose ? C’est possible ! En respectant ses limites et en travaillant de concert avec les professionnels de santé qui accompagnent, il est probable qu’une pratique mesurée du yin yoga soit bénéfique !

– Mobilisation des fascias

Que sont les fascias ? Ce sont des tissus conjonctifs qui entourent les constituants du corps humain (muscles, nerfs, os, vaisseaux sanguins).

Pour te donner une image : c’est l’enveloppe blanche qui sépare les quartiers de ta clémentine, tout en les collant les uns aux autres pour former le fruit.

Pour contribuer au fonctionnement du corps humain, ils se doivent d’être suffisamment élastiques (capacité de s’étirer raisonnablement) et mobiles (les fascias glissent les uns sur les autres).

Par ses étirements profonds, le yin yoga aide les fascias à conserver souplesse et résilience.

– Stimulation de la production de collagène

En stressant les tissus profonds, le yin permet d’accroître la production de collagène, et d’orienter la production des fibres dans le sens qui favorise le mouvement.

– Circulation énergétique

Les méridiens sont des canaux qui permettent à l’énergie de circuler dans notre corps.

En restant dans une posture de yin yoga, je compresse certaines zones de mon corps, un peu à la manière d’une séance d’acupuncture. En relâchant ensuite la posture, la circulation énergétique se relance.

Comment commencer le yin yoga ?

woman in white shirt sitting on brown and white pillow

Le plus simple pour commencer le yin yoga est de suivre un cours, en ligne ou en studio.

Même si les postures ont l’air simples en apparence, il n’est pas forcément évident de rester immobile.

Être guidée te permettra de recevoir des conseils personnalisés (pour utiliser au mieux les supports selon tes possibilités), et d’être portée par la narration pendant le cours.

Si tu n’as pas de cours accessibles, je propose quelques séances de yin yoga gratuites sur ma chaîne youtube.

Quel est le matériel idéal pour le yin yoga ?

En yin yoga, il est assez habituel d’utiliser des supports pour soutenir ton corps.

posture de la chenille avec bolster
(Ici, la posture de la chenille est réalisée avec un bolster au niveau du front pour soutenir le haut du corps et favoriser le relâchement au niveau cervical tout est étirant les jambes)

Les supports permettent de rester dans « la juste posture » : ni trop intense, ni trop relâché. En yin yoga on cherche toujours à rester dans une optique « marathon » : le temps prévaut sur l’intensité. C’est ce qui amène à utiliser un peu plus de matériel que dans d’autres types de yoga.

Pour pratiquer le yin yoga je te conseille d’avoir comme matériel :

– un tapis de yoga

– un ou deux blocs

– un coussin

Tu peux retrouver une sélection de matériel et de conseils dans cet article.

En option, tu peux également prévoir :

– un plaid

– un bolster

Comment (bien) pratiquer le yin yoga ? Les 3 principes à connaître

On pourrait résumer la pratique du yin yoga par ces règles fondamentales.

Elles vont guider ta pratique, que tu sois débutante ou avancée.

1/ Règle du temps

Au revoir sprint, bonjour marathon. Le yin yoga fait l’éloge du temps long vécu dans chaque posture. On parle de rester dans une posture pendant plusieurs minutes, généralement 3 à 5.

2/ Règle de l’immobilité

Contrairement à d’autres formes de yoga qui font appel au mouvement ou à la fluidité, le yin yoga se concentre sur l’immobilité. Une fois installé dans la posture, on s’engage avec un « pacte d’immobilité » : rester immobile dans la posture, pour se concentrer sur le ressenti des sensations, des pensées et des émotions.

3/ Règle de la juste posture

La « juste » posture n’a absolument rien à voir avec l’esthétique ou une règle d’alignement normée. Le yin t’interroge sur ta limite personnelle dans une posture : celle où tu expérimentes un inconfort dans lequel tu peux respirer et rester suffisamment de temps pour bénéficier des bienfaits de la posture.

Le yin yoga est-il adapté aux femmes enceintes ?

Le yin yoga peut parfaitement être pratiqué si tu es enceinte.

Une vigilance est à garder dans les postures de torsion et d’inversion, qui peuvent être contre-indiquées : c’est à discuter selon le stade de ta grossesse et tes contre-indications personnelles.

L’écoute de ton corps est encore plus importante pour trouver ta limite.

J’ai personnellement déjà eu une élève au cours de son 2ème trimestre de grossesse dans mon accompagnement « 30 min pour moi » qui a tiré beaucoup de bénéfices niveau émotionnel des séances de yin yoga.

Quand pratiquer le yin yoga ?

Matin, midi ou soir 😉

Il n’y a pas règles établies concernant un meilleur moment pour la pratique du yin yoga. Je crois que c’est une histoire de planning personnel, et qu’il vaut mieux une séance à une heure « incongrue » que pas de pratique du tout :).

J’aime beaucoup faire du yin yoga le vendredi soir (sas de décompression), et entre midi et deux. Question de timing !

Une séance de yin yoga découverte

Envie d’essayer? Je te propose cette séance de yin yoga sur ma chaîne youtube!

Cet article t'a aidé? Partage-le!