Prendre soin de toi régulièrement est important.

Pour ta santé physique, mentale et émotionnelle, pour pouvoir diminuer ton stress, pour te sentir mieux dans ton rapport à toi-même et aux autres…

L’idée n’est pas de faire tout parfaitement (sinon c’est une nouvelle pression !), mais d’avoir conscience que ces pratiques sont nécessaires, et existent.

C’est ce que j’ai progressivement mis en place pour gagner en sérénité dans ma vie de tous les jours !

À toi de piocher dedans !


1/ Se relâcher avec un bain « VIP »


J’utilise le bain pour stimuler tous mes sens et me rebrancher à mon corps. C’est essentiel à mon bien-être pour faire redescendre la pression. L’eau chaude aide à dénouer les tensions, mais c’est également un moyen plus symbolique pour lâcher les émotions et soucis dont je ne veux plus. C’est un réel soin anti stress.

Prévois du temps (20 minutes minimum, sans être dérangée).

Pour te relâcher et te détedre, pense à des moyens de stimuler tes sens :

– lumière tamisée et bougies

– encens ou bougies parfumées

– musique calme

– dans l’eau du bain, je mets généralement 2/3 poignées de sel d’Epsom et quelques gouttes d’huile essentielle de lavande.

Le sel d’Epsom, grâce à sa teneur en magnésium et en souffre, a des vertus reminéralisantes et décontracturantes qui facilitent l’endormissement. La lavande a des propriétés relaxantes.

Bref, c’est LE bain doudou 😉


2/ Avoir des horaires réguliers de lever/coucher


Je note une réelle différence quand j’arrive à maintenir cette régularité sur quelques semaines.

J’ai naturellement tendance à être créative, à avoir 10 000 idées à la seconde.

Si je me laisse trop déborder par cette créativité, je n’ai plus de sas pour me relaxer et m’endormir facilement !

Résultat, je me lève tard et grognon, je me sens mal, je vais stresser plus facilement toute la journée… Le cercle vicieux.

Tenir mes horaires de lever/coucher (en évitant une grasse matinée pseudo compensatrice le week-end) me permet d’avoir globalement plus d’énergie.


3/ Prendre un cours de yoga/danse


Pourquoi je te parle spécifiquement de yoga ou de danse ?

(et ce n’est pas parce que j’enseigne le yoga )

À mes yeux, ces deux disciplines aident à envisager son corps dans sa globalité, à s’y reconnecter en s’appuyant sur le rythme, les sensations et la respiration.

Et encore une fois, c’est magique pour faire redescendre la pression.

Cette année j’ai repris la danse orientale et cela me donne une énergie et une joie de dingue 🙂


4/ S’offrir un massage et/ou une séance d’ostéopathie


J’ai encore du mal à régulièrement planifier ces rendez-vous thérapeutiques.

J’essaie de me fixer une séance d’ostéopathie à chaque changement de saison, et un massage tous les deux mois.

Les séances d’ostéopathie m’aident à prendre soin de moi en cas de douleurs, évidemment.

Et plus subtilement, c’est un moyen pour rétablir les déséquilibres des chaînes musculaires qui se créent en prenant des postures (pas toujours adaptées) au quotidien. Hé oui, même en pratiquant le yoga régulièrement, les tensions s’installent 😉

Pour le massage, c’est une parenthèse globale : détente du corps, moment de pleine conscience, mais également détente respiratoire. Récemment j’ai testé un massage soin du visage et j’ai adoré ! J’en suis ressortie légère et avec l’impression d’avoir mis mon cerveau au repos :).


5/ Créer


J’ai toujours aimé dessiner, et c’est un des soins que je propose lorsque j’interviens en santé mentale.

Le support dépend de tes goûts, mais l’important est juste l’idée de se laisser aller et d’exprimer quelque chose, peu importe le résultat « esthétique » !

J’ai une passion pour le dessin géométrique (type mandala) et j’essaie d’en réaliser un par semaine en me planifiant 20 min avec de la musique. Cela me recentre instantanément.

L’écriture m’aide également souvent à poser les émotions et problèmes à plat pour me sentir plus légère.

Si tu ne te sens pas l’âme d’un artiste, tu peux trouver des tas et des tas de support pour t’aider à te lancer dans les mandalas et/ou le journaling.


6/ Limiter le temps de connexion aux réseaux sociaux


Je serais bien la dernière à te dire que les réseaux sociaux ne servent à rien.

Il est fort probable que si tu me lis à cet instant, c’est par un réseau social que tu as découvert mon travail.

Pourtant, je suis la première à observer (que ce soit pour moi ou des proches), un lien entre temps de présence sur les réseaux et inquiétude ou stress.

Entre l’avalanche de stimulations, notifications…, la peur de manquer (un événement, une réponse, un commentaire…) ou le terreau fertile pour te pousser à te comparer aux autres…

Stop ;)

Avec discernement bien sûr, je t’invite à faire un ménage et ne suivre que les comptes ou personnes qui t’enrichissent. (Mon compte instagram est très très bien par exemple ;))


7/ Dire non avec clarté


Chaque non posé = de l’espace pour un oui plus tard.

Les obstacles le plus souvent rencontrés pour dire non ?

Le premier peut être la culpabilité.

La vraie question à te poser c’est qui tu sers véritablement lorsque tu dis non. Et bien comprendre qu’être à ton service est totalement OK !

Le second ?

Le «FOMO » = fear of missing out. La peur de manquer.

On peut craindre de manquer une opportunité, une rencontre… Effectivement, tu peux manquer quelque chose. Mais si tu y gagnes en bien-être, demande-toi si c’est une réelle opportunité.


8/ Suivre son cycle menstruel


Suivre mon cycle menstruel, c’est le plus court moyen que j’ai trouvé pour me reconnecter à moi-même.

J’ai compris que certains moments de stress ou d’émotions fortes sont liés à certains moments de mon cycle.

J’ai pu développer des habitudes de « seflcare » plus consistantes et cohérentes pour prendre soin de moi de manière globale.

Et forcément, quand tu agis sur toi de manière globale et au long cours, l’impact est fort et durable.

Si toi aussi tu veux diminuer ton stress et gagner en énergie au quotidien, je t’invite à regarder la méthode que j’ai créée.


9/ Se méfier de son mental


Quand je suis dans un moment de rush niveau travail ou vie perso, j’ai l’impression que je n’ai pas de temps à accorder à tout cela.

C’est exactement le contraire.

C’est pile poil dans ces moments-là qu’il est important de prioriser ces rendez-vous avec toi-même.

Une solution peut-être de les planifier en avance, dans les moments où tu peux anticiper sans stresser.

De cette manière, une fois les rendez-vous pris, tu es sûre de les honorer (c’est plus difficile de se chercher une excuse une fois que l’on s’est engagé sur un rendez-vous).


À toi de jouer !

Dis-moi en commentaires : quelles sont les 2 habitudes que tu aimerais mettre en place d’ici la fin du mois ?


​Marre d'être fatiguée et stressée?

​Je t'offre cet ebook pour ​gagner en sérénité émotionnelle en décryptant ta boussole interne féminine

envelope
envelope