Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de vous et des autres. De ce moment terrible où vous commencez à regarder votre voisin(e) sur le tapis d’à côté...

Parfois, cela peut vous aider : si vous êtes perdus dans une nouvelle posture, ou bien si vous apprenez mieux visuellement, regardez votre voisin peut être une aide précieuse pour pratiquer ensuite.
Mais cela peut devenir clairement délétère si regarder le voisin vient vous distraire... et vous éloigner de vous-mêmes.

Mental, ô joli mental troublé

Avez-vous déjà pris le temps d’observer vos pensées quand vous commencez à  regarder ailleurs que sur votre tapis?

– oh merde, j’y comprends rien
– est-ce que je fais bien?
– punaise mais elle descend hyper bas sa tête
Résultat?
Au mieux, vous oubliez de ressentir pleinement la posture.
Au pire, vous vous faites mal à tourner votre tête dans tous les sens pour regarder ce qui se passe ailleurs 😉

Le regard intérieur

En yoga, on parle de regard intérieur. Cette capacité à s’auto-observer. On essaye d’arrêter de s’identifier à son dialogue intérieur (et trop souvent péjoratif sur nous-mêmes!!) et de prendre conscience que ce sont des jugements et pensées que nous formulons, qui viennent de nous-mêmes (et qui ne reflètent pas toujours la réalité).
Que se passe t-il quand on oublie son regard intérieur? Très souvent on commence à ressasser, à se juger, à juger les autres, à se projeter dans le futur (incertain) ou très trivial (la to do list). Bref, on quitte le moment présent, on quitte le moment qu’on voulait s’octroyer pendant sa pratique de yoga.

Comment développer la conscience de soi en yoga?

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas une fatalité, plutôt une qualité à développer :

– En écoutant la voix de votre prof : écoutez les indications pas à pas et concentrez vous sur chaque partie de votre corps qui doit bouger pour entrer dans la posture.
– En vous concentrant sur vos sensations : certaines zones de votre corps sont en contact avec le tapis : ressentez ce contact, si vous ressentez un inconfort, concentrez vous sur cette zone et imaginez que vous respirez à partir de cet endroit. Oui oui, votre hanche peut respirer 😉
– En méditant : l’exercice de la méditation est excellent pour calmer son mental et sa cohorte de cognitions sur nous-mêmes. Ce n’est pas facile c’est réellement une faculté d’attention à développer (on peut muscler ses biceps mais aussi sa capacité à se centrer sur soi!)
Une petite méditation de 11mn pour venir cultiver son attention : (le livre dont est extrait cette méditation est vraiment une excellente porte d’entrée, je vous le recommande) :

Avez-vous conscience des moments où vous laissez votre mental s’emballer pendant votre pratique de yoga?

 

D'autres articles sur le même thème