J’ai commencé le yoga pour l’aspect physique. Je voulais être plus souple et gagner en gainage pour devenir meilleure en pole dance. J’avais quelques craintes sur l’aspect traditionnel : j’imaginais que pendant mon 1er cours je chanterais des oms entourée de hippies… Que de clichés 😉 Je n’imaginais pas à quel point le yoga allait me changer, ou plutôt combien j’allais changer en pratiquant. (attention, vous pourriez avoir envie de commencer le yoga après la lecture de cet article ;))

1) Contrôle du corps

Le plus rapide et le plus visible : une meilleure conscience de mon corps dans l’espace, et une plus grande efficacité dans les gestes.
Ca m’a sauté aux yeux pendant mes trainings de pole dance : des figures qui passent plus facilement, un gainage de fifou qui aide à contrôler les mouvements.

2) Souplesse

J’ai toujours cru que je n’étais pas souple. Que c’était comme ça : dans la vie tu as les gens souples, et les gens pas souples. Merci, et au revoir.
En réalité j’ai appris que la souplesse se cultive, que c’est un chemin sinueux et que ce qui importe c’est un travail constant et régulier!

3) Discipline

La question de la souplesse nous conduit directement à cette question de la discipline.
Confession : je ne suis pas quelqu’un de discipliné. J’ai tendance à commencer quelque chose, à m’arrêter parce que j’y arrive pas / c’est trop dur / non finalement ça me plait pas (menteuse!). En réalité c’est surtout mon esprit qui s’agite en tout sens : il n’est pas facile de rester concentré sur un projet, d’affronter les obstacles, de persévérer, et parfois même d’arrêter quelques temps pour mieux y revenir… J’ai appris avec le yoga que les choses se mettent en place petit à petit, que ce soit dans le corps ou dans la tête. Mais pour cela, il ne faut pas « attendre que ça se passe »… Il faut pratiquer très régulièrement, en adaptant les postures si ce n’est pas possible, mais toujours en essayant de faire au mieux! Pas en évitant 😉

4) Bienveillance envers moi-même

J’ai arrêté de dire « je suis nulle j’y arrive pas » devant une nouvelle posture. Je l’ai remplacé par « je vais essayer petit à petit jusqu’à y arriver ». Et c’est bien au-delà du yoga et du tapis. C’est devenu mon mantra dans la vie quotidienne. On en revient à la discipline et à la persévérance 🙂

5) Auto-observation

Le yoga invite à s’observer : où j’en suis dans mon corps (douleur, inconfort, bien-être?), dans mon mental (calme, agité?), mes émotions (quiétude, peur, bonheur?). Cette auto-observation pendant la pratique c’est devenu mon moment de prise de conscience. Oui parce que dans la vie de tous les jours, il est rare de se demander vraiment : « et moi, comment je vais? ». On est souvent en pilote automatique, et le quotidien rythme les pensées. Sur le tapis, c’est le moment de faire le point sur soi : qu’est ce qui a changé?où j’en suis? où je vais?

Je n’ai relevé que 5 points pour le moment, mais j’ai l »impression d’être face à un océan d’enseignement avec le yoga! On verra ce qu’il en est dans le prochain bilan 😉

 

Et pour vous, que vous apporte la pratique du yoga? Si vous faites un bilan, qu’est ce qui a changé?

 

 

D'autres articles sur le même thème