Qui suis-je ?

J’ai passé les 27 premières années de ma vie en passant à côté de mon corps. C’était un truc posé là… mais bon s’en occuper, j’avais d’autres préoccupations. Et bam en 2012, je tombe amoureuse de la pole dance. LA danse à la barre verticale. Avec des tractions, de tout le poids de son corps. De la force, de la souplesse, du gainage. Tout ce que je n’avais JAMAIS eu en somme. Je me suis entraînée un peu n’importe comment parce que je voulais progresser, et je me suis blessée à plusieurs reprises…

 

Je commence alors une forme de yoga dynamique (le yoga vinyasa), comme une activité complémentaire à ma pratique de la pole dance. J’y découvre des bénéfices physiques indéniables : je deviens plus souple, plus forte et plus endurante. Et dans ma tête, j’apprends à prendre du recul, à moins réagir à chaud, à me concentrer plus efficacement… De manière épurée, sans avoir l’impression de devenir une hippie (ce qui était une de mes craintes!)

 

Professionnellement, j’exerce à ce moment là comme ergothérapeute et je me sens un peu perdue, insatisfaite de mon boulot sans vraiment savoir pourquoi. Un coaching en reconversion professionnelle plus tard, je comprends que j’aime transmettre, et que je suis une hybride bizarre entre geek d’anatomie et philosophe des temps modernes : en somme, un terreau fertile pour enseigner le yoga à ma façon. (ma face cachée : Ici)

 

Je pars faire une formation très traditionnelle en Inde, à Mysore à l’école Samyak Yoga, en yoga ashtanga vinyasa (200 heures, accrédité Yoga Alliance) pour m’immerger et découvrir les racines du yoga. Puis en France, une formation « abdominaux sans dégâts » à l’institut de Gasquet car mon métier d’ergothérapeute me sensibilise à l’importance de pratiquer intelligemment en renforçant son dos et son périnée, quitte à s’éloigner un peu de la tradition du yoga!

Je suis aussi :

FEMINISTE

Je crois que les nanas ont la possibilité d’être hyper fortes si elles le souhaitent, et dans la complémentarité avec les hommes (oué oué, sans se taper dessus)

INDEPENDANTE

Liberté chérie. C’est aussi pour ça que le yoga me plaît autant : pouvoir pratiquer partout, n’importe quand

PETASSE BIO

A géométrie variable. J’ai vendu des poireaux sur un marché bio pendant 2 ans, mais je reste désorganisée et feignasse et je finis parfois par faire mes courses à Leclerc au lieu de Biocoop

Mon kiff aujourd’hui, c’est d’accompagner les femmes à se réapproprier leur corps et à en prendre soin avec justesse et sans pression.

Est-ce que tu as parfois l’impression…

– d’avoir un peu mal au dos, de te sentir de moins en moins souple

– de rêver d’arrêter de penser… sans y parvenir

– de te sentir un peu stressée, d’avoir des émotions qui font la samba?

– d’avoir besoin d’une discipline pour prendre soin de ton corps ET de ton mental

– peut-être que tu as entendu parler du yoga, mais tu te dis que tu n’es pas assez souple, que c’est trop mou ou bien tu as peur de tomber sur un truc de perché…

Ce que j’aime transmettre

BIENVEILLANCE

Arrêter d’avancer dans la pression. De courir à tout prix vers la version finale de la posture. Prendre le temps d’explorer des alternatives, d’adapter la posture à soi (et pas l’inverse).

SANTE

Ma formation initiale, c’est l’ergothérapie : un métier de la rééducation / réadaptation! Autant te dire que j’ai un côté légèrement psycho-pathologique quand il s’agit de la protection du dos et du périnée.

CONNAISSANCE DE SOI

Quand on pratique le yoga, de nouvelles possibilités apparaissent (« tiens, je pensais pas pouvoir faire çà »). On se surprend et on se découvre : et c’est un sacré bonus pour la confiance en soi

Non tu n’as pas besoin d’être souple pour faire du yoga : on part d’où tu en es TOI.

Non on va pas rester assis en silence pendant 1h pendant le cours : je vais rester là pour te guider. Même pendant les temps de méditation (qui sont généralement assez brefs dans mes cours).

Non le yoga n’est pas synonyme de secte vegan : je suis végétarienne à 80% du temps, pour des tas de raisons. Mais par-dessus tout, il ne viendrait pas à l’idée d’enfermer les gens dans une quelconque case. Welcome, baby!

Et toi, tu as envie de prendre soin de ton corps ET de ton esprit?

Témoignages

Au moment où nous démarrons la séance, cela nous permet de prendre conscience de l’agitation de la vie quotidienne et donc de se recentrer sur soi pendant et après la pratique. Après la pratique nous nous sentons apaisés, détendus et heureux. Arrêter nos séances hebdo ne seraient plus imaginables, nous les attendons toujours avec impatience.

Ingwild & Luc

Carry a su nous faire partager sa passion grâce à sa bonne humeur. C’est aussi une prof attentive et patiente, qui a su adapter son cour en fonction de notre niveau de débutant. Nous pensons que nous ne pouvons que progresser à ses côtés.

Aurélie

J’avais l’image du yoga plus dans la méditation, le calme que j’ai testé et apprécié. Et Carry est arrivée avec ce mot « yoga vinyasa »…intriguée par cet aspect nouveau du yoga j’ai voulu tenter l’aventure. Dès le début de la séance on se laisse porter par la voix de Carry et on est en confiance. Elle est à l’écoute et s’adapte selon nos possibilités. Après la séance on se sent bien dans son corps. C’est avec un réel plaisir que je recommande d’essayer le yoga avec Carry.

Alison