De plus en plus je lis des titres de magazines, blogs… avec cette recherche de l’équilibre. En filigrane, derrière, on sent presque une injonction, une pression pour trouver le parfait point où tout serait… parfait.
Sauf que dans la vie, c’est nettement plus compliqué. Comment apprivoiser son équilibre : dans la vie et dans le yoga?

C’est quoi l’équilibre?

Que nous dit le larousse sur l’équilibre?

1) Attitude ou position stable (généralement verticale pour le corps humain) d’un corps ou d’un objet dont le poids est partagé également des deux côtés d’un point d’appui, de sorte que ce corps ou cet objet ne bascule ni d’un côté ni de l’autre. Manquer d’équilibre, rattraper son équilibre; sens, troubles de l’équilibre, être en équilibre, perdre son équilibre
2) Juste rapport, proportion harmonieuse entre des éléments opposés ou convenable pondération des parties d’un ensemble; p. méton. état de stabilité qui en résulte. Équilibre harmonieux, heureux, parfait, précaire; juste, nouvel équilibre; équilibre des traits.
On parle donc de stabilité, qui résulte de deux éléments opposés qui trouvent un juste milieu.

Yoga & Équilibre

En yoga, on travaille sur l’équilibre : on peut se retrouver en équilibre sur un pied, sur les mains… Quand j’ai commencé le yoga je trouvais ça trop cool. Et beau. Mais inaccessible. En vrai, j’ai la trouille la tête en bas, et la grande famille des postures d’inversions est ma bête noire.
Le plus grand obstacle pour les équilibres, c’est souvent nous-mêmes. Notre mental qui nous dit : « non je ne peux pas y arriver ». Ou, si on arrive enfin à tenir cet équilibre : « mais si je tombe, je vais me casser en deuuuux ».
Évidemment on risque de se faire mal si on se jette dans des postures avancées alors que notre corps n’a pas la force physique pour tenir une inversion. Mais il y a des équilibres pour tous les niveaux, qui sont un excellent moyen de lâcher prise et d’apprendre à (se) faire confiance.
Il y a un moment dans la pratique des équilibres où on se dit quelque chose comme « ok, je le fais. je n’essaye pas, juste j’y vais et on verra ce qui se passe ». Et c’est paradoxalement un énorme facteur de réussite : on arrête de se mettre la pression sur un résultat et on fait, en toute simplicité.
Essayez d’appliquer cette technique du « j’y vais » dans des postures d’équilibre : vriksanasa, virabadrasana, bakasana… Focaliser votre attention uniquement sur les points d’appui de votre corps dans le sol, sur les forces qui s’exercent : les zones qui repoussent le sol, celles qui s’ouvrent, celles qui se contractent… En bref, conditionnez-vous… à ne penser qu’à votre corps et votre respiration.

L’équilibre dans la vie?

J’ai longtemps couru après l’équilibre. En faisant plus de ceci, plus de cela : de sport, de danse, de visites culturelles…
Et avec le recul je crois bien que c’est vain de chercher L’équilibre. Avec un grand L.
Vain parce que ce n’est pas un point PRÉCIS à atteindre, mais plutôt un parcours pour se connaître, et une volonté de s’engager dans un processus.
Imaginons que vous ayez une balance avec des poids devant vous : c’est assez facile de jouer avec les poids à placer sur les plateaux pour équilibrer le poids de part et d’autre.
Mais dans la vie c’est nettement plus difficile.
Déjà parce qu’il faudrait prendre du recul sur soi-même,  s’observer et se dire « oh tiens, je vais enlever un peu de ceci (car cela ne me rend pas vraiment heureux), faire plus de cela pour me sentir mieux.. »
Ce qui suppose :
– qu’on peut aisément agir sur ce qui nous entoure
– qu’on est capable de renoncer à des pratiques ou des personnes facilement, sans attachement
Sauf qu’on est juste des humains 😉

Cultiver son équilibre? Une quête vaine?

Pour autant ce n’est pas parce que c’est difficile que c’est impossible de trouver son équilibre :
prendre du recul & sortir du mode automatique. Je sais que c’est dur de prendre le temps de réfléchir sur soi, mais c’est réellement nécessaire. Sans temps de réflexion, impossible de sonder ses émotions qui nous guident vers ce dont nous avons besoin.
dresser un bilan mensuel et poser une intention. Personnellement, je note dans un agenda à la fin de chaque mois les actions que j’ai mené et si j’en ai retiré du plaisir ou non. Et en fonction je me pose des objectifs pour le mois suivant. Cela va de cuisiner plus souvent indien, à pratiquer plus souvent certaines postures, ou bien me garder une soirée totalement off…
pratiquer plus de postures d’équilibre 😉 La reine des postures est pour moi l’arbre (vriksasana) , parce qu’elle est accessible et aide à ressentir cet équilibre entre ancrage dans le sol et étirement vers le ciel : deux forces opposées mais nécessaires. On peut aussi pratiquer virabhadrasana 3 (guerrier 3), bakasana (le corbeau), nataraja (le danseur)…
Pratiquez des postures d’équilibre? Lesquelles? Quel lien faites-vous entre votre pratique et votre équilibre au quotidien?

D'autres articles sur le même thème