T’es sérieuse Carry?

Accueillir la pluie, le vent, l’agitation?

Oué.

J’ai passé un long moment de ma vie à détester cette saison. Mon kiff c’était le printemps : soleil, renouveau toussa toussa….

Accueillir une saison qui me renvoyait invariablement à l’hiver, sa prochaine étape, me rendait un poil anxieuse (voir carrément déprimée on ne va pas se le cacher).

Avec le temps (la sagesse?), j’ai fait de l’automne une force. Si toi aussi tu veux arrêter de subir le retour de l’automne et en faire une fête, je te partage cinq actions automnales.

Ralentir

 

Oui, encore! Je passe mon temps à te dire de ralentir sur ce blog car je suis persuadée car c’est paradoxalement la clé pour être plus rapide. Le repos et le ressourcement ont du sens.

Et encore plus fort en automne : c’est une saison qui vient juste avant… l’hiver. Symboliquement la saison du dépouillement, de la « pause ». Ralentir en automne, c’est préparer ton corps et ton esprit à la saison suivante.

L’automne est une saison particulière d’entre-deux : des températures encore douces, mais la pluie qui se pointe (et de manière aléatoire, en plus…) Les températures tout aussi variables que le temps : je te passe l’impossibilité de s’habiller correctement sans réflexion de 30 min le matin face aux prévisions météo…

Ralentir, c’est subtilement accueillir ces changements, s’en imprégner pour mieux se ressourcer (attention de ne pas trop ralentir non plus hein).

Alléger ton espace

 

De la même manière que ralentir est un prélude à l’hiver, alléger ton espace l’est également.

De manière très concrète, tu vas passer un certain nombre d’heures à l’intérieur de chez toi avec la baisse des températures.

L’automne est le moment idéal pour te débarrasser de ce qui t’encombre : meubles, bibelots, livres en trop… Le trop peut sortir doucement : tu n’en as pas besoin. Reviens à l’essentiel.

De la même manière que je fais un grand ménage de printemps, je fais un grand tri à l’automne : une après-midi, souvent avec une amie autour d’un thé, pour lâcher les livres déjà lus (et que je ne relirais jamais), les fringues abimées, les projets qui ne verront jamais le jour car ils ne correspondent plus à mes envies actuelles…

Le livre qui m’a le plus accompagné dans cette réflexion : « l’art de l’essentiel » de Dominique Loreau

Faire le bilan des six derniers mois

 

Les deux saisons précédentes, printemps et été, ont nourris tes projets.

Il était facile d’aller à l’extérieur, de te lever (coucou lumière à 7h du mat’).

En automne, le jour décroit, les récoltes sont faites.

C’est l’occasion du bilan de tes six derniers mois : qu’est-ce qui a fonctionné pour toi? Qu’est-ce qui t’a manqué?

Commence à synthétiser, à tirer des conclusions, à te recentrer sur ce qui est vraiment important dans ta vie.

Travailler sur ton rythme quotidien

 

Dans la même vague de tri que t’apporte cette saison, « caler » ton rythme pour l’automne peut t’aider à traverser plus sereinement cette saison. Pourquoi? Parce que dans cette saison, ton corps est mise à rude épreuve : baisse des températures mais vent, stress et accélération de la rentrée…

(Heureusement, les potimarrons sont de retouuuuurs)

Repenser ton rythme, c’est vaste. Disons pour résumé que c’est avoir une certaine routine de vie. Pour certaines, cela va passer par se coucher 30 minutes plus tôt pour s’endormir avec l’obscurité (#teammarmottes), pour d’autres c’est mettre en place une habitude (une tisane avant d’aller au lit, une pratique de yoga en rentrant du travail pour décompresser…)

Qu’importe tant que tu travailles sur la régularité propice à équilibrer cette saison déstabilisante.

T’offrir un thé excellent

 

Et UN seul.

Pourquoi un, et pourquoi du thé? Parce que le thé (ou la tisane hein) est un des plaisirs chaleureux de l’automne-hiver.

Ce petit rituel de l’entrée de l’automne, c’est changer ta vision sur cette saison. Ce n’est pas seulement un hymne à la pluie mais aussi au cocooning (dit comme cela c’est bien plus engageant, non?).

Un et un seul thé, simplement pour te concentrer sur celui que tu préfères. Et pour alléger ton espace : quel but d’en faire une collection alors que tu peux en savourer un seul?

Mon préférée : rooibois au caramel (c’est pour moi le « goût » de l’automne)

Qu’est-ce que toi tu fais à l’entrée de l’automne? Raconte moi dans les commentaires 😉

 

 

Pin cette image pour aider d’autres filles en galère avec l’automne!

D'autres articles sur le même thème