Peut-être que tu as déjà entendu parler des bienfaits anti stress du yoga?

Moi aussi. Le contrôle de la respiration, l’activité physique… Oui, cela a un impact mesurable sur ton stress.

Mais aujourd’hui je voudrais te parler de ton ressenti. Pour envisager le stress comme ta construction personnelle (et donc influençable) et voir comment tu peux arrêter de stresser.

A la fin de l’article, je te partage 3 techniques que j’utilise pour y faire face.

Une drama queen en puissance

Je me suis souvent posée cette question : comment est-ce que je pourrais moins me prendre la tête ?

Oui parce que tu ne le sais peut être pas, mais je suis une bonne drama queen en puissance.

Face à un souci, je suis capable d’envisager les pires dénouements (qui comprennent bien évidemment le plan A, le B, le C et le C’).

Dans les jours up, je pourrais louer ma vision stratégique.

Dans les jours down, je pourrais me baffer sur cette tendance excessive à m’inquiéter.

Et puis un jour…. les choses ont pris forme.

Enfin « un jour » c’est plus compliqué que çà.

Disons qu’il y a eu un « jour » de prise de conscience mais pas mal de pratiques de yoga derrière.

De la danse au yoga : de l’extérieur à l’intérieur

Avant de faire du yoga, je faisais de la danse.

Du mouvement, oui, comme en yoga.

Mais du mouvement dirigé pour accrocher le regard de l’autre.

Du mouvement pour exprimer.

Du mouvement pour être « beau ».

Du mouvement qui s’attache à un point de vue extérieur.

Avec le yoga, j’ai découvert l’inverse.

Le mouvement qui vient de l’intérieur.

En yoga, ton référentiel c’est toi.

Et tes sensations.

Le regard autour ?

Rien à foutre.

Ça ressemble à un détail, mais ça aide vraiment à se lâcher la grappe.

Parce que si tu te détaches progressivement du regard extérieur, tu te prends en compte.

Pleinement.

Sans forcément faire des compromis.

Sans stresser sur les attentes de l’autre.

Sans imaginer les plans A, B ou C.

(ou plutôt tu les imagines si besoin. Et non plus de manière réflexe. Tu reprends donc le pouvoir sur ton « prennage » de chou :))

Le yoga, passeport pour arrêter de se prendre le chou ?

Assurément 🙂

Pour cela, le meilleur conseil que je pourrais te donner ce serait donc de remettre tes sensations, ton intérieur au centre de tes prochaines prises de décisions.

3 techniques pour revenir à tes sensations (et dire bye bye au stress)

 

Le problème c’est que tes sensations sont peut-être vaguement ensevelies.

Comment y revenir?

  • essaye une pratique de yoga sur le thème de l’ancrage
  • médite avec un focus sur les limites de ton corps
  • travaille sur une visualisation autour des racines, des arbres, des fondements

 

 

Et toi t’en es ou par rapport à ça ? Regard intérieur ou extérieur ?

 

 

D'autres articles sur le même thème